Picard Joré Actualité Bâtiment: là Vendée fait aussi son Copenhague

En Vendée, il reste encore du chemin à faire pour réduire la consommation énergétique des logements.

Entretien
Williams Joré,
du bureau d'études Picard-Joré, à Château-d'Olonne.

La Vendée est-elle dans la course pour arriver, d'ici 2020, à une performance énergétique vraiment écologique de son parc immobilier ancien et nouveau?
Il n'y a pas si longtemps, il y avait encore 60 % des logements qui n'avaient jamais fait l'objet d'un contrôle thermique en Vendée. Et dans le total, il y en a qui sont hors cadre réglementaire. On part de loin.

Pourtant, les choses avancent?
Oui. Nous venons de finir le dossier d'une maison, à Château-d'Olonne, qui utilisait 450 kWh/m2 d'énergie et nous l'avons fait descendre à 70 kWh/ m2 en réalisant 30 000 € de rénovation, soit le montant d'un prêt à taux zéro (PTZ).

Au 1er janvier 2013, le logement neuf devra répondre à la norme BBC, « bâtiment basse consommation », à moins de 50 kWh/m2. Est- ce qu'une demande BBC émerge en Vendée?
A ma connaissance, il y a déjà une dizainê de maisons BBC de construites en Vendée. La demande s'accélère. On va assez rapidement arriver à 10 % dans le neuf.

Quelles sont les étapes de la généralisation de la construction de maisons neuves, d'abord basse consommation puis à énergie positive à l'horizon 2020?
Pour le moment, on est dans l'incitation, fiscale, ou autre. Bientôt, à échéance 2013, puis 2015, et enfin 2020, on va aller progressivement vers l'obligation, d'abord avec la maison énergie passive (Bepas) en 2015 puis à bilan de consommation positif (Bepos) en 2020. N'oublions pas que, d'ores et déjà, le document DPE, qui permet au client de mesurer de façon simple l'efficacité énergétique de sa maison, est obligatoire pour la vente ou la location de son bien.

Quels sont les principaux obstacles à cette mise en oeuvre?
Il faudra trouver les solutions pour trouver les matériaux performants et faire sauter les ponts thermiques. Cela nécessite une remise en cause de bien des pratiques dans le bâtiment. En fait, il faut retrouver les règles de bons sens d'autrefois qui correspondent à ce qu'on appelle aujourd'hui la conception bioclimatique. Ce bon sens qui faisait qu'on orientait sa maison au sud et qu'on construisait sa bourrine du Marais breton sur une bosse plutôt que dans un creux!

Recueilli par Marc LAMBRECHTS.

LOGO

Picard - Joré

51, RUE DES NOUETTES
85180 LE CHATEAU D'OLONNE02 51 32 67 9802 51 32 01 80

51, RUE DES NOUETTES

85180 LE CHATEAU D'OLONNE

tel02 51 32 67 98

fax02 51 32 01 80

icon-email contact@picard-jore.fr